Exporter le chocolat Bio Commerce-Equitable français aux Etats-Unis

PAr MatthieuBrunet,

  Filed under: Résultats
  Comments: None

Exporter le chocolat bio français aux USA

Les Etats-Unis, un marché ultra-compétitif nécessitant une longue préparation et un partenaire local de 1er ordre pour y exporter en toute sécurité

De fait, deux années de préparation et de prospection aux Etats-Unis ont été investis pour parvenir à exporter le chocolat Bio Commerce-Equitable français aux Etats-Unis. Elles ont permis de déboucher sur la signature d’un contrat avec un importateur américain performant de la Côte Est. En effet, l’identification puis la séduction de partenaire ad hoc capable de relayer l’image très qualitative et distinctive de la marque puis de la déployer sur un réseau de distribution national ne sont pas choses aisées.

Au plan logistique, un maillage national est vital pour atteindre les volumes nécessaires à la longévité sur le marché US

Effectivement, ce distributeur sera relayé au plan national par des partenaires-grossistes locaux afin de mailler le territoire. C’est la condition  sine qua non à l’atteinte de volumes significatifs (1er pallier de CA, 1 Mios € à 3 ans) tout faits nécessaires à la visibilité puis ma pérennité sur un marché aussi vaste et compétitif.

Des cibles de premier plan, un plan d’action exigeant

Parmi les cibles prioritaire la première enseigne Bio mondiale Whole Food Market (passée en Juin 2017 sous la coupe d’Amazon). Parmi les premières actions commerciales, un présentation en Preview de la gamme lors du Fancy Food Show de New-York en Juin 2016. Plusieurs salons suivront en direction des distributeurs ainsi qu’un plan de promotion en vue de séduire le consommateur US.

Des objectifs de CA ambitieux sur le 1er marché mondial du Bio

Aujourd’hui, des ventes de plus de 40 Mrds $, près de 44 % de PDM mondiales font des USA le premier marché bio du monde devant l’Europe environ (PDM43%). Qui plus est, une consommation Bio en forte et rapide croissance  –  de1997 à 2015, les ventes ont été multipliées par 11 – représentant prés de 5 % du marché alimentaire américain.

De fait, avec plusieurs milliers de PDV ciblés –  et accessibles – les objectifs de CA sont à la hauteur de l’investissement, très ambitieux.