Exporter des produits biologiques

C'est grâce à plus de 20 ans de prospection et de participations aux salons Bio que je suis devenu un spécialiste reconnu de l'exportation d'aliments Bio français.

En effet, mon portefeuille d'acheteurs des pays de l'UE, d'Amérique du Nord, et du grand export me permet d'accumuler des résultats probants.

Je vous apporte mon relationnel international, et l'expérience de plus de 20 ans de pratique du marché Bio à l'export.


Exporter la pâtisserie Bio Bretonne au Portugal

PAr denan,

Les pains d’épices Bio bretons chez  Biomercado – le plus grand supermarché Bio Portugais –  et Celeiro la plus importante chaine Bio (45 DV)

Certes les recettes ont été validées. Mais en préalable à une commercialisation grandeur nature dans l’ensemble du réseau; il s’agit de tester le consentement à payer des consommateurs portugais. En effet, ces pâtisseries dont les poids ont été réduits afin d’en diminuer le PVC (TVA 23%) restent plus onéreuses que la moyenne du rayon.

Deux atouts de taille pour exporter la boulangerie pâtisserie Bio française

Une qualité gustative et organoleptique ainsi qu’une composition et des ingrédients sans aucun équivalent sur le marché. En conséquence plus de saveurs pour… un taux de sucre plus bas que la moyenne

Une fois de plus c’est l’innovation qualitative qui permet de pénétrer un marché très concurrentiel et orienté prix et d’en dresser des barrières vis-à-vis de la concurrence.

 

 

 

Les pâtes Gourmet Bio françaises s’exportent au Canada

PAr denan,

Le savoir-faire agro-alimentaire français Bio reconnu même en matière de… Pâtes !

A nouveau, c’est une PME Provençale qui emporte ce marché auprès de ce leader québécois de la distribution Bio.

Ainsi, ce succès porte à 7 le nombre de pâtes Biologiques présente dans le réseau spécialisé Bio et en GMS. C’est donc avec une gamme représentative de sons catalogue – 3 pâtes Bio sans-gluten, 2 pâtes aux œufs fais et 2 pâtes aromatisées Gourmet – que de ce manufacturier Provençal consolide son implantation en Amérique du Nord.

Bio ET Bon :  une caractéristique du savoir-faire agro-alimentaire français

Ce n’est pas du au hasard, mais la résultante d’un savoir-faire basé sur l’adaptation des process de production à chaque type de matières premières, au respect de leur propriétés physiques et l’optimisation de leur potentiel gustatif.

En effet, là ou un industriel transalpin par exemple utilisera le même type de ligne et de process pour tous types de pâtes; chez ce fabricant; les deux sont adaptés à chaque fabrication.

De quoi renforcer le partenariat local puisque c’est la marque du distributer qui a été adoptée

 

 

 

Les Couscous de Légumineuses s’exportent en Réseau Bio Néerlandais et Belges

PAr denan,

C’est sous la marque de cette chaine européenne de supermarchés Bio que ces 4 couscous aux légumineuses seront commercialisés aux Benelux

En matière de produits innovants, la MDD apporte non seulement une notoriété immédiate, et donc des ventes assurées; mais aussi la sécurité d’un partenariat commercial long terme avec le distributeur.

De plus une MDD n’interdit pas, voire ouvre la porte, à une commercialisation à marque propre dans un second temps.

C’est pourquoi aucune exclusivité ne doit être concédée en MDD.

La double fonction de Denan & Associés : définition de la stratégie export et apport d’affaires

Sur la base de nombreuses réalisations concrètes et vérifiable, Denan & Associés propose – dans un premier temps – une stratégie de développement export au fabricant.

Une fois celle-ci validée par le fabricant, Denan & Associés se charge de la commercialisation auprès de son réseau de partenaires qui couvre toute l’Europe et certains marchés nord-américains sélectionnés. Depuis la prospection; la négociation des accords commerciaux jusqu’au règlement de la première commande et la mise en place des plans d’animations commerciales.

 

 

 

 

Les sirops Biologiques Français s’essayent au marché Autrichien

PAr denan,

L’Autriche affiche 24% de surface agricole bio, se classe (2018) en Europe 5ème marché Bio per capita (196,00€/an) et 4ème en % de la consommation (8,6%)

C’est un marché que l’on aurait tendance à traiter, à tort, dans l’ombre de son grand frère allemand, alors qu’ils sont totalement distincts et mêmes étanches l’un par rapport à l’autre.

La problématique particulière des sirops à la française

Le marché européen des soft drinks Biologiques est dominé par des jus et des me-too de boissons conventionnelles. Les sirops, une spécificité quasi française se classent à part et de bénéficient pas à l’export d’une forte demande spontanée du consommateur. C’est pourquoi de petits producteurs locaux suffisent bien souvent à la demande exprimée. Ils sont pourtant la boisson Biologique saine, économique et polyvalente par excellence et donc porteurs de forts potentiels.

L’accès au marché se fera plutôt par l’HORECA et l’engouement pour les Bar à Cocktails ayant opté pour le Bio; mais il demandera beaucoup de temps

En effet les mixologues autrichiens sont habitués aux sirops conventionnels dont les colorants flashy flattent leurs compostions; alors que les sirops Bio en sont dépourvus.

 

Exporter la Bio française en Amérique du Nord : un importateur- distributeur canadien adopte Les Pâtes Française Biologiques

PAr denan,

Exporter des pâtes aux œufs frais au Canada.  Belle performance pour ce fabricant provençal de Pâtes Biologiques

Qu’est-ce qui a pu convaincre cet importateur- distributeur canadien de tout premier blanc d’opter pour des Tagliatelle françaises?

Sans doute l’innovation. Elle a emporté l’adhésion de ce partenaire avec des pâtes sans gluten sans équivalence qualitative

En effet, c’est dans la foulée de pâtes biologiques sans-gluten (aux légumineuses) de qualité supérieure à la concurrence Italienne – car cuisinables Al Dente – que cette PME Provençale a acquis cette Légitimité. Le savoir-faire français en matière de process alimentaire peut faire la différence malgré son prix plus élevé. Pour cela il doit innover sans perdre de vue son ADN d’excellence culinaire; et…viser la bonne cible.

À ce sujet; Le Young Organic Foodista (YOF) représenterait-il le cœur de cible de la Bio française? Son opportunité moyen et long-terme à l’exportation?

On peut le déduire du fait que ce YOF est éduqué, nomade, soucieux de son alimentation et surtout animé par un consentement à payer bien supérieur a celui de ses  ainés dés il qu’il s’agit de qualité gustative. Pour lui la Bio n’est ni plus seulement une obligation citoyenne ou un choix de vie, mais bien une recherche du plaisir, …débarrassée de toute culpabilité.

 

Les mélanges de sel Bios de l’Ile de Ré exportés en Réseau Spécialisé Belge

PAr denan,

Exporter l’assaisonnement Bio à la Française

Enfin, 300 charcutiers, fromagers, traiteurs et épicerie fine ont enfin accès au meilleur de la cuisine Bio à la Française. C’est fait grâce à cette superbe et originale gamme de sels et fleurs de sel aromatisés de l’Ile de Ré.

En matière de sel la concurrence est rude et souvent à bas coûts et de qualité bien moindre

Difficile de se différencier avec un ingrédient aussi commun que le sel. Fut-il de mer, de l’Ile de Ré. Le pari a été pris de la valoriser par la certification bio d’une large gamme  de mélanges, les  » Herbal Salts » et UMAMI.

 

 

 

Le chocolat Bio Commerce Equitable Français s’exporte au Danemark

PAr denan,
confiserie Bio française

Avec une dépense annuelle en aliments Bio de 227€ per capita (2016), le danois est après la Suisse (274€ / an) le 2nd consommateur Bio d’Europe.

En 2018, le Danemark a dépassé la barre des 10% pour la part de marché des produits alimentaires biologiques – et il est le premier pays au monde à le faire.

C’est pourquoi exporter au Danemark est un véritable challenge our une PM française.

La France qui représente seulement 5,2% des importations Bio danoises dispose de potentiels de croissance

Sur ce marché prioritaire les réseaux spécialisés sont marginaux, voire quasi inexistants. Les big players sont les enseignes de la GD qui pèsent 72% des ventes Bio (2016).

Les volumes sont au rendez-vous. C’est pourquoi les places sont très convoitées.

Le sel Nature & progrès de l’Ile de Ré s’exporte en réseaux Biologiques du Benelux

PAr denan,

Un sel Bio?

Les sel est considéré un minéral il ne peut aujourd’hui être certifié issu de l’agriculture Biologique; mais une récente disposition européenne permettra aux sels marins de l’être, dés 2021.

En attendant, le sel marin brut accrédité par Nature & Progrès mélangé à des épices et des végétaux déshydratés Bio est bio-certifiable; c’est le cas de cette gamme qui a trouvé un distributeur sur la zone Belgique-Nederland-Luxemborg (BENELUX); un marché ultra dynamique de près de 30 millions de consommateurs férus de Bio.

Pourquoi l’Ile de Ré?

Par sa configuration géographique, son éco-système et son mode de récolte des sels marins à l’intérieur des terres; ce territoire est naturellement préservé des risques de pollutions tant  terrestres que maritimes (marée noires). C’est pourquoi il est reconnu par les certificateurs comme un sel totalement compatible avec le référentiel Biologique.

 

Exportation aliments Bio : La Bio Vegan française s’exporte en GMS irlandaise

PAr denan,

Une sauce Bolognese Bio Vegan qui soit Savoureuse ? Seule une saucier français pouvait relever le défi !

C’est la reconnaissance d’un véritable savoir-faire. En effet, une telle sauce était un produit programmé par ce distributeur irlandais, mais il n’en avait jamais le fournisseur. C’est chose faite dorénavant.

Cette Bolognese Vegan sera exportée vers toutes les enseignes de la GMS

À terme, près de 1500 PDV – à savoir Tesco (140 PDV), Dunnes Stores (142 PDV), groupe Musgrave : Centra (450 PDV) & Supervalu (225 PDV), Spar (440 PDV) – la commercialiseront; soit un prévisionnel de 100,00 UVC la 1ère année.

La marque est celle du principal distributeur Bio Irlandais; il est présent dans l’ensemble du réseau grande distribution

En effet, en Irlande c’est la GMS qui concentre l’essentiel de la vente alimentaire Biologique. C’est pourquoi exporter la Bio en Irlande exige d’être présent en grande distribution. C’est qui ne sera possible pour une PME française qu’en revêtant une marque leader locale déjà référencée, bien implantée et reconnue du grand public.