Exporter du chocolat

Le chocolat est un marqueur distinctif de notre culture gastronomique sucrée dès son introduction à la fin du XV. Dans sa version "à la française" le chocolat est plus fortement dosé en cacao et moins en sucre et matières grasses que chez nos voisins européens. Ce qui lui confère des qualités organoleptiques et gustatives particulièrement appréciées des connaisseurs. Dans sa déclinaison Bio, il s'adresse à des consommateurs privilégiant la qualité à la quantité.


Le chocolat Bio commerce-équitable français exporté en GMS Bio Néerlandaise

PAr denan,

Deux nouvelles tablettes de chocolat Bio commerce-équitable chez Ekoplaza, l’enseigne de GMSbio leader aux Pays-Bas

C’est toujours une victoire particulière que de référencer un produit français aux Pays-Pas, un marché réputé pour son penchant pour le prix le plus bas, quelquefois au détriment des qualités gustatives et nutritionnelles des produits. Ces deux nouvelles tablettes portent à 10 le nombre de référence présente dans ce réseau.

Nos atouts face à la concurrence de multinationales bio

Comme toujours, nous sommes face à des marques puissantes internationalement,  soutenues par des budgets de promotion conséquents et offrant des gammes à rallonge.  Pour gagner, nous mettons en avant nos propres filières de cacao à Sao-Tomé, République Dominicaine, Equateur et au Pérou garantes d’une traçabilité, d’une véritable politique Commerce-Equitable sur le terrain et de saveurs distinctives inhérentes à ces grands terroirs de chocolat.

Exporter la confiserie et la chocolaterie bio française, un challenge

Difficile en effet de faire valoir des chocolats à la française, au fort goût cacaoté. Ce n’est pas la norme de beaucoup de marchés qui ont habitué leurs consommateurs  à des  » chocolats  » chargés en beurre et en sucre et donc plus flatteurs au palais. De plus, le cacao étant plus onéreux que sucrants et matières grasses, nos prix ne sont pas les meilleurs marchés.

Un camion complet de chocolats artisanaux Made In Normandie pour le Danemark

PAr denan,
Exporter le chocolat français

Commande export record.

Au total, c’est 3.630 coffrets 300 g de pralines et 12.960 sujets en chocolat de Pâques qui sont expédiés ce jour au Danemark. De fait, c’est la plus importante livraison export jamais enregistrée par cette chocolaterie artisanale normande.

Un produit sur mesure à la marque du distributeur.

En effet, c’est sur les directives du partenaire local qu’a été défini le produit. Afin d’optimiser les ventes, c’est un choix de chocolats peu sucrés qui a été fait conformément au goût danois.

Des chocolats  » artisanaux » français en GMS discount danoise.

Ces produits sont destinés à la grande distribution danoise. Plus précisément, à la chaine discount NETTO dont les 475 PDV se feront les ambassadeurs du savoir-faire chocolatier à la française.

 

Les chocolats Bio artisanaux et la confiserie française exportés en Suède

PAr denan,
exporter du chocolat bio en Suède

Biofach un salon apporteur d’affaires s’il est bien préparé en amont

C’est un fait établi, l’offre à présenter sur un salon doit être préparé bien à l’avance. Par ailleurs, un soin particulier doit être apporté à la prise de rendez-vous avec des acheteurs

A cette seule condition, le salon peut-être rentable. Ainsi une première commande peut être enregistrée dans les semaines qui suivent.

Soigner son accord commercial, définir des objectifs

Dans ce cas précis, il a permis de signer dans les trois mois un contrat de distribution avec un importateur / distributeur Suédois pour les chocolats bio artisanaux. Au surplus, un distributeur très spécialisé et doté de références de premier plan.

A la clé un objectif de vente la première année de 2,2 tonnes (± 20,00€ / kg) de bonbons de chocolat. Sept à dix tonnes la 3ème année. A cet effet, un contrat est passé qui précise le plan marketing du distributeur et ses objectifs révisables annuellement.

La marque leader de chocolat Bio français est aux Etats-Unis, référencé dans les réseaux bio nationaux

PAr MatthieuBrunet,
Exporter le chocolat bio français aux USA

Deux années de préparation

C’est un fait, elles ont été nécessaires pour :

  • négocier un bon contrat de distribution national avec un importateur solide;
  • mettre au point une stratégie générale;
  • une gamme US (4 références la première année, 6 à 8 au terme de la 3ème);
  • dessiner des packagings;
  • obtenir les certifications propres au marché US, notamment la NON GMO (garantie sans OGM) exigée par le plus important distributeur Bio américain – et même du monde – WHOLE FOOD MARKET.

Une couverture nationale du territoire US

En effet, cet importateur / distributeur assurera une couverture nationale du territoire américain.  Grâce à des brokers et des grossistes régionaux qui maillent le marché par une proximité commerciale avec les points de vente.

Nécessité d’une activité promotionnelle soutenue

Parmi les premières actions commerciales, un présentation de la gamme en Preview au Fancy Food Show de New-York, en Juin 2016. Parmi les cibles prioritaire la première enseigne Bio mondiale – Whole Food Market – et le premier distributeur Nord-Américain, UNFI; pari réussi dès le lancement pour ce dernier.

Un enjeu stratégique considérable et unique pour une PME

Car le marché US est de très loin le premier marché Bio du monde avec 44% de PDM au plan mondial (contre 42% pour l’Europe dans son intégralité. C’est donc un enjeu considérable en terme de CA et de volume. Un enjeu qui valait bien 24 mois de négociations et d’adaptation des produits au marché. Un enjeu à la hauteur des la petite mais fort talentueuse équipe du chocolatier.

L’Allemagne raffole des chocolats Bio artisanaux de Noël

PAr MatthieuBrunet,

Le réseau bio fair-trade allemand adopte le chocolat français.

Un succès en appelle un autre. Après Pâques, c’est Noël pour la chocolaterie Bio normande avec une commande importante de sujets en chocolat pour les fêtes de fin d’année.

La qualité et le savoir-faire reconnu par le 1er marché bio européen

Face à une concurrence plus basse en prix, c’est la qualité du travail du chocolat et la rigueur dans le choix des matières premières qui a séduit ce distributeur allemand très spécialisé dans les produits Bio & Fair-Trade. Compte tenu de notre prix, un effort est demandé sur le packaging. Il est trop basique et pas assez qualitatif pour le consommateur allemand pour lequel le visu produit repère très important.

Les chocolats Bio de Noël s’exporte en GMS Scandinave

PAr MatthieuBrunet,

La qualité française l’emporte

En effet, face à la compétition internationale, souvent moins qualitative. Mais aussi généralement bien meilleur marché. C’est donc un excellent résultat que ce référencement en GMS scandinave.

Un artisanat chocolatier

De plus, ces résultats à l’export permettent de faire apprécié à l’étranger un savoir-faire traditionnel qui a su réussir sa révolution post-artisanale  » sans casse qualitative ». C’est pourquoi c’est une double performance commerciale et culturelle qu’il s’agit de saluer ici.

Les recettes du succès

Ce succès est la résultante d’un savoir-faire traditionnel servi par la flexibilité et la réactivité d’une dynamique PME contemporaine. L’alliance de la tradition et du modernisme commercial.

Demain

En conclusion, l’exportation est une école de la remise en question et de la quête de l’excellence. Quand sont réunis ses ceux principes, les succès sont au rendez-vous.

La chocolaterie artisanale française exportée en GMS Scandinave

PAr MatthieuBrunet,

Un beau contrat export

Exporter la bio française vers la GMS international n’est pas chose aisée. La contrainte prix est omniprésente face aux concurrents à bas coût. Et pourtant, c’est un contrat très significatif qu’a emporté cette chocolaterie normande: la fourniture de plusieurs dizaines de milliers de ce coffret métal 300 g de bonbons au chocolat artisanaux.

Un produit MDD sur mesure

Le produit a été conçu de A à Z sur mesures pour le compte de la marque du partenaire danois. Tant le contenu que le contenant.