Exporter les pâtes Bio françaises Sans-Gluten en GMS Scandinave

PAr denan,

Les pâtes bio françaises chez Irma Danemark

Exporter des pâtes bio françaises peut s’avérer problématique

Les pâtes n’étant pas spécialement une spécialité tricolore. La MDD est une bonne solution car la qualité et le prix priment alors sur L’origine. IRMA (groupe COOP, 80 PDV) est une enseigne qualitative très engagée dans la Bio et c’est une belle MDD Bio Scandinave. Son design très soigné symbolise la sélection rigoureuse et la qualité supérieure des produits. C’est bien le cas des pâtes Biologiques aux légumineuses françaises qui rappelons-le ont remporté en Italie (!) le prix de la meilleure pâtes aux lentilles roses biologiques.

IRMA appartient au groupe COOP (1200 PDV) détentrice de la 1ère marque Bio Scandinave, ÂNGLAMARK

C’est bien pourquoi cette MDD est stratégique, c’est  la première marche vers la super MDD Bio Scandinave de la COOP, ÂNGLAMARK distribuée en Suède, au Danemark et en Norvège.

Exportation de la Bio française en marque distributeur, une stratégie gagnante

 

La pâte biologique française en vedette aux Pays-Bas

PAr denan,
Exporter la Bio française

Pays-Bas : le 1er réseau centralisé 100% Bio met la pâte française à la Une !!

Exporter des pâtes françaises, un véritable challenge !

Et pourtant, c’est un succès considérable que recueillent les pâtes sans-gluten françaises dans la chaine néerlandaise Ekoplaza (près de 100 PDV); et c’est pourquoi, son magazine consommateur s’en fait l’écho.

Le savoir-faire unique du leader français de la pâte sans-gluten, basé en Provence

Il est généralement admis que la pâte est Italienne tout comme la montre est Suisse, et … le coq Gaulois,  … sauf lorsqu’il s’agit de Pâtes Biologiques Sans-Gluten, pour la fabrication desquelles un savoir-faire et un process spécifiques sont requis pour atteindre une qualité gustative comparable à la pâte standard.

Et bien la pâte française, elle l’a ! En effet, une fois de plus c’est l’ingénierie innovatrice à la française qui fait la différence et permet de compenser des coûts de production domestiques supérieurs à ceux de nos voisins européens. Une différence d’autant plus nécessaire que comme chacun sait l’acheteur néerlandais est très centré sur les prix.

En matière d’exportations agroalimentaires françaises, la Bio est à la Une !!

 

 

 

Le premier réseau Bio aux Pays-Bas choisit les pizza cuites au feu de bois

PAr denan,

Exportation de la Bio : Comment aborder le marché Bio des Pays-Bas ?

Au premier abord c’est mission impossible :

1. Très difficile à pénétrer en raison de la sensibilité aux prix;
2. Face à une concurrence notamment allemande sachant que les néerlandais sont germanophones et germanophiles;
3. Ce n’est après tout qu’un petit marché de 16,8 Mios d’habitants;
4. Mais très convoité car concentré et solvable.

C’est pourtant un marché prioritaire du fait d’un fort pouvoir d’achat d’une distribution très bien structurée, efficace et concentrée.

En effet,  en terme de PIB par capita c’est le 11e pays au monde, juste derrière les USA et le Canada, loin devant l’Allemagne et la France. En 2016, les dépenses dédiées aux produits biologiques ont augmenté de 10%, s’élevant à 1,4 milliard EUR, soit une dépense Bio Par Capita comparable à la France.

Choisir la distribution bio spécialisée (400-500 PDV)

Car elle a besoin de se démarquer vis-à-vis de la GMS dominante, mais acheteur essentiellement de prix et de budget de com.

Choisir la MDD

Afin de tirer parti de la notoriété des marques des importateurs distributeurs locaux.

Les pâtes biologiques sans-gluten à la française en grande-distribution finlandaise

PAr denan,
exporter la bio française

900 PDV à terme

Avec  900 PDV répartis suivant les tailles de magasin en K-market, K-supermarket, K-citymarket and K-extra et  33% de PDM (2015); K-food est la 2ème chaine finlandaise. Le bio représente 2000 références produits et environ 1.6% – 6-7% en milieu urbain – des ventes, en croissance de 10% / an.

Poursuite de l’implantation Scandinave, un marché prioritaire pour y exporter la bio française

Après la Suède & le Danemark, la Finlande constitue la 3ème et avant-dernière étape – reste la Norvège –  de cette implantation globale scandinave.

La Scandinavie de par ses taux de croissance et de pénétration du bio –  jusquà 17% au Danemark – son fort pouvoir d’achat, à la distribution très bien structurée, solvable, etc… constitue une zone de développement international archi-prioritaire.

Exporter du chocolat français en Suisse? Oui, mais Bio et commerce-équitable !

PAr denan,

Référencé par l’enseigne genevoise Manor

C’est notoire; la Suisse passe pour le pays expert en chocolat. Par ailleurs, c’est un marché ultra-protectionniste aux habitudes de consommation privilégiant le local. Et pourtant; l’enseigne  MANOR et son PDV iconique de Genève ont compris – grâce aussi à la médiation d’un distributeur local très écouté  – que le chocolat  Bio et commerce-équitable français avait toute sa place dans ses rayons en lui réservant 5 facings.

L’objectif final, un véritable challenge, pénétrer en deux ans la GMS suisse avec la Bio Française

Après les pâtes Bio en GMS italienne; le véritable challenge de JMD consistera à introduire le chocolat noir bio français dans la GMS ultra-centralisée suisse.

Exporter des produits d’épicerie Bio sans-gluten en Italie

PAr denan,

Un pari a priori impossible

Exporter ses pâtes françaises en Italie est impossible. C’est vrai; sauf lorsqu’il s’agit de pâtes aux légumineuses Bio sans gluten consommables Al Dente, ” à l’italienne” justement; ce que la concurrence transalpine ne réussit pas aussi bien !

Pour exporter, le process & l’innovation technique font la différence

De fait c’est un outil de production dédié allié à un process de production dédié innovant qui ont fait la différence. Et voilà que la pâtes aux légumineuses françaises se taille une place respectables dans es centaines de PDV Bio italien.

Les légumes Bio du Sud-Ouest de la France exportés au BELUX (Belgique + Luxembourg)

PAr denan,
exporter des Aubergine Bio du sud-ouest

Exporter des Fruits & Légumes Bio français, une réelle difficulté commerciale.

Nos F & L Bio sont au plan international en compétition avec des pays producteurs dont la règlementation bio et les coûts de production sont beaucoup moins contraignants.  D’où la difficulté d’en faire accepter le prix à l’exportation.

Autant dire d’aller à l’encontre du réflexe premier des acheteurs et importateurs qui est d’acheter systématiquement au plus bas.

Pour une juste rémunération des producteurs

Partant, la gageure consiste à convaincre des acheteurs et importateurs de jouer la carte d’une qualité dont la constance sera rémunérée par un prix supérieur au cours ponctuels les plus bas.

L’exigence de nos producteurs pour la qualité de leurs produits, leur maturité par exemple, trouve ainsi une juste rémunération.

Heureusement, il s’agit de Bio. Un univers dans lequel il existe encore des intervenants privilégiant la qualité, le partenariat avec des producteurs, valeurs qu’ils ont su faire partager à leurs clients et aux consommateurs finaux.

 

 

Le chocolat Bio commerce-équitable français exporté en GMS Bio Néerlandaise

PAr denan,

Deux nouvelles tablettes de chocolat Bio commerce-équitable chez Ekoplaza, l’enseigne de GMSbio leader aux Pays-Bas

C’est toujours une victoire particulière que de référencer un produit français aux Pays-Pas, un marché réputé pour son penchant pour le prix le plus bas, quelquefois au détriment des qualités gustatives et nutritionnelles des produits. Ces deux nouvelles tablettes portent à 10 le nombre de référence présente dans ce réseau.

Nos atouts face à la concurrence de multinationales bio

Comme toujours, nous sommes face à des marques puissantes internationalement,  soutenues par des budgets de promotion conséquents et offrant des gammes à rallonge.  Pour gagner, nous mettons en avant nos propres filières de cacao à Sao-Tomé, République Dominicaine, Equateur et au Pérou garantes d’une traçabilité, d’une véritable politique Commerce-Equitable sur le terrain et de saveurs distinctives inhérentes à ces grands terroirs de chocolat.

Exporter la confiserie et la chocolaterie bio française, un challenge

Difficile en effet de faire valoir des chocolats à la française, au fort goût cacaoté. Ce n’est pas la norme de beaucoup de marchés qui ont habitué leurs consommateurs  à des ” chocolats ” chargés en beurre et en sucre et donc plus flatteurs au palais. De plus, le cacao étant plus onéreux que sucrants et matières grasses, nos prix ne sont pas les meilleurs marchés.

Un distributeur européen majeur choisit la chocolaterie fantaisie artisanale française

PAr denan,

NATUDIS, le 1er distributeur du BENELUX choisit la chocolaterie bio française

Aujourd’hui, NATUDIS BV est N°1 aux Pays-Bas:

C’est à la fois, un des plus importants grossistes Bio européens qui aux Pays-Bas livre 500 PDV spécialisés avec 9,000 réf.; mais aussi, le franchiseur de Natuurwinkel; une chaine de 50 supermarchés Bio en développement ultra rapide des Pays-Bas.

Sa filiale en Belgique est le principal distributeur du plat pay, Hagor-Bioservice.  Une alliance à l’échelle d’une ambitieuse stratégie export pour la chocolaterie Bio française

En conclusion, a chocolaterie Bio française ne s’interdit rien grâce cet accord avec un distributeur international; toutefois, le partenariat demande à être consolidé par un succès commercial avant d’être étendu; c’est tout l’enjeu de cette phase test.

Les sauces traditionnelles à la française Bio en grande distribution danoise

PAr denan,

Qualité gustative  et innovation

C’est un fait, exporter la bio française en Scandinavie est un défi. Cela requiert du produit qualité gustative et innovation au service de la facilité de mise en œuvre du produit.

C’est pourquoi, c’est le double savoir-faire de cette PME  Provençale qui est à l’honneur dans ce référencement en GMS Danoise (475 PDV). Celui de cuisinier provençal, d’industriel du plat cuisiné et du conditionneur en Doypack®.

Le doypack®

C’est donc un choix stratégique partagé avec le partenaire local que celui de Denan & Associés. A savoir, exporter les sauces Bio en Scandinavie dans ce conditionnement alliant praticité et bilan carbone imbattable. D’ailleurs, saviez-vous que :

  • un pot ou une bouteille en verre  pèse en moyenne les 2/3 du poids brut de l’aliment qu’il contient?
  • 7,00 g de doypack détient 280,00 g de nourriture?
  • 10.000.000 emballages verre nécessitent 120 camions complets pour être transportés,… 7 quand il s’agit de Doypack®?

    Doypack gourde dans son carton prêt à vendre